Corse: menace fantôme

Attention, la Corse est en danger ! Nous sommes menacés ! Vous ne le saviez pas ? Mais, si ! Les habitants de Belgodère -ah, ces traites ! – ont accueilli des réfugiés syriens !! Une horde ? Euh, non, en fait 6 Syriens, un couple et ses 4 enfants dont le plus âgé a 8 ans.
Et, bim ! C’est reparti pour un tour sur la fachosphère. On nous promet, encore une fois, le début de la fin de notre culture! Sincèrement être terrorisé par un couple et 4 enfants, il faut le lire pour le croire. La lâcheté ne recule devant rien !
Mais c’est vrai ! Moi, je suis un bobo corse, un bisounours nustrale. Je vis dans une bulle sans comprendre le monde qui m’entoure.
Ce qui est extraordinaire avec le nazillon frontiste, c’est qu’il croit appartenir à un mouvement innovant. Comme si le fait de faire de l’étranger le responsable de tous nos maux était une idée nouvelle. Comme si promettre le bonheur et la prospérité après avoir bouté hors de chez nous les étrangers était révolutionnaire.
Prenons, par exemple, la grande vague d’immigration polonaise de l’entre deux guerres. L’ouvrier polonais était jugé comme inassimilable. La barrière de la langue (tiens ça ne vous rappelle rien ?) et la religion (oh oh ! tout ressemblance avec l’actualité n’est que fortuite) empêchaient tout intégration. C’est que le Polonais de l’époque, lui, était trop croyant dans un milieu ouvrier français peu croyant, anti religieux et communiste.
Autre exemple ? Et bien, les « ritals » ou « macaronis » termes, autrefois, péjoratifs pour désigner l’immigré Italien. Son tort ? Il acceptait des salaires trop faibles et, donc, volait l’emploi des ouvriers français. Ainsi, entre le 16 et le 20 août 1893, à Aigues-Mortes, une foule de travailleurs français en colère a massacré une cinquantaine d’immigrés italiens.
Plus d’un siècle que les mouvements racistes et xénophobes arnaquent les naïfs par le plus méprisable des populismes en promettant le bonheur après que les étrangers seront renvoyés chez eux.
A chaque époque son étranger, à chaque étranger son danger.
Pourtant les chiffres sont têtus. Ainsi, selon l’INSEE la population étrangère représentait 6.33% de la population française en 1990 et elle en représente 6.22% en 2013.
Toujours selon l’INSEE, les étrangers originaires d’Afrique ou du Maghreb ne représentent que 42% des étrangers vivant en France soit 1.7 million en 2013.
D’ailleurs, la France est l’un des pays européens qui accueille le moins d’étrangers et se situe derrière des pays comme le Royaume Uni, l’Allemagne ou la Suède.
Nous sommes très loin des hordes d’étrangers qui déferlent sur la France. Et, il serait ridicule de rendre ceux qui vivent en France responsables de la crise financière de 2007.
L’autre argument, c’est l’argent que nous dépensons pour l’accueil des immigrés. Il faut dépenser cet argent pour les pauvres bien de chez nous. On a inventé le concept de pauvreté made in France. Cela signifierait que l’immigration coûte de l’argent.
Seulement, voila, c’est encore une idée reçue exploitée par le FN. En effet, en 2010, l’économiste Xavier Chojnicki avait été chargé par le gouvernement (de droite) d’une étude sur le coût de l’immigration, qui fait désormais autorité.
Or, concluait l’étude, du fait de la structure d’âge différente de la population immigrée, plus jeune, « la contribution nette globale de l’immigration au budget de l’Etat serait ainsi positive et de l’ordre de 12 milliards d’euros pour l’année 2005 ; un immigré aurait effectué en moyenne un paiement net de l’ordre de 2 250 euros contre un peu plus de 1 500 euros pour un autochtone. »
L’étude estimait ainsi à 68,4 milliards d’euros les prestations versées aux immigrés et à 72,026 milliards leurs cotisations. Soit un solde positif !
Oui ! Il y a bien plus de Français à la peau pigmentée qu’au début du siècle dernier! C’est une évidence. Mais, que cela prouve t il ? Rien.
Oui ! Il y a des Français musulmans alors qu’au début du 20ème siècle il n’y en avait pas. Que cela prouve t il ? Rien !
De récents travaux anthropologiques montrent que les populations installées en Europe avant l’an – 6000 avaient encore la peau pigmentée. Et, oui, défenseur de la cause blanche, ton ancêtre était noir !
Nous avons, au cours de notre histoire, cru en plusieurs divinités avant de ne croire qu’en un seul dieu. Et, de nos jours, certains sont devenu athées.
Et, peut être, que, dans mille ans, nous aurons la peau bleue avec des taches jaunes et que nous chanterons les louanges d’une divinité extraterrestre . Et, alors ? Cela s’appelle l’évolution.
Alors petit électeur frustré du FN, libre à toi de croire que ton voisin noir ou ta voisine musulmane sont responsables de tes problèmes. Libre à toi de te laisser berner par des clichés éculés au lieu de comprendre le monde dans lequel tu vis.
Mais, sache, que loin de représenter l’avenir d’un peuple, tu ne représentes que son passé le plus sombre. Pour reprendre une formule qui n’est pas de moi, tu n’es qu’un « éculé » et je m’efforce à te le dire sans « haine »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s