Médecin VS Docteur Google

Par chance cela m’arrive très rarement mais quand j’ai un souci d’ordre médical je fais une chose très simple. Je consulte mon médecin.
Cela fait 20 ans que nous avons une relation docteur patient. Et, je dois avouer que je lui fais confiance.
Je sais! Confiance, de nos jours, rime avec naïveté mais une société sans confiance est une société malade…
Oh ! J’avoue que j’ai bien essayé le docteur Google. Mais, je l’ai vite abandonné après quelques nuits blanches. En effet, bien souvent, il avait tendance à m’envoyer au cimetière alors que je n’avais, en fait, pas grand-chose.

Donc, quand les vaccins contre la covid 19 sont sortis, j’ai pu m’en remettre aux conseils avisés de mon médecin.
C’est ce que je conseillerais de faire. Mais nous vivons une époque assez particulière.

Depuis que le pass sanitaire a été validé par le parlement puis le conseil constitutionnel, un vent de fronde balaie la France.
Je dois avouer que, philosophiquement, il me dérange. Et, le fait de pouvoir bénéficier de ce graal pour prendre un café en terrasse me gêne.
Si je me suis fait vacciner ce n’est pas pour aller me faire une toile ou lézarder tranquillement dans un café à l’ombre des platanes de la place St Nicolas. Cela me donne donc le sentiment d’un privilège pour rien.

Comme toujours, et partout, entre une majorité donnée et ses contestataires se joue une guerre de l’opinion publique.
Si bien que le pouvoir en place et ses alliés tentent de décrédibiliser le flot grandissant de la contestation en se focalisant sur ses composantes les plus farfelues voire les plus nauséabondes.
La caricature permet d’éviter de se pencher sur une crise de régime qui ronge notre démocratie depuis une trentaine d’années. Il faut avouer qu’en la matière les anti vax leur fournissent de sacrées munitions.

Mais en face on ne fait pas mieux. Et au lieu d’éviter de s’afficher avec ce que notre société peut offrir de plus détestable, les plus sincères, tout en dénonçant un amalgame grossier (ce qui n’est pas faux), ne refusent pourtant pas ces alliés de circonstance parmi lesquels des mouvances d’extrême droite qui ont le mérite de faire grossir les rangs.

Cela me fait penser à la fable de la chèvre de l’hyène et du lion.

Sous la menace d’un lion, une chèvre fut heureuse de pouvoir compter sur le soutien inespéré d’une hyène qui passait par là.
De manière assez étonnante, ou peut-être par lassitude, le lion abandonna devant cette coalition, avouons-le, atypique.
Et lorsque la crinière dorée du lion disparut au loin et que la chèvre se trouva seule avec son allié, l’hyène, cette dernière fit son affaire de la première.
L’unique et maigre consolation de notre malheureuse chèvre c’est que ce n’est pas sous les crocs du lion qu’elle poussa son ultime soupir.

Tout cela pour dire que si la liberté mérite d’être défendue en toutes circonstances, s’allier avec des mouvances qui la méprisent peut à terme la condamner. Notre passé nous en offre de multiples exemples.
Et, si une majorité, quelle qu’elle soit et où qu’elle soit, devrait s’interroger sur la défiance dont elle peut faire l’objet et qui très souvent commence à se manifester par une forte abstention, ses opposants, eux, devraient se méfier de l’hyène.

Peut-être, je dis bien peut-être que si nous avions fait plus confiance à ce médecin qui, très souvent, nous soigne depuis des années, nous aurions évité le pass sanitaire.
Il y a bien d’autres domaines pour lesquels la contestation serait bien plus salutaire notamment les politiques publiques en matière sociale. Mais ce sont des choses dont les hyènes se désintéressent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s